Avant d’entrer à Brique Land
avez-vous plus de 18 ans ?

OUI NON

MONTHLY BRIQUE #1

QUOI ? TU VEUX LANCER UNE BRASSERIE ? 

20 Février 2018. Voici les mots qu’on entend de nos amis lorsqu’on leur dit
qu’on veut quitter nos boulots bien posés pour devenir brasseur. 

Comment s’y prendre quand on veut devenir brasseur pro en étant
seulement brasseur amateur ? S’associer. Avec son alter ego.
C’est le choix que nous avons fait avec Joseph. 

Juillet 2018, après des week-ends à travailler ensemble sur le projet,
il est temps de se lancer dans cette aventure qui on l’espère transformera nos vies. 

Octobre 2018, après avoir trouvé ce qui nous définira, notre nom, on trouve enfin notre local.
On installera notre brasserie dans les Halls de la Filature.
Joseph se met donc dans la configuration de la brasserie et lance
son planning de 18 mois pour parfaire les 10 premières recettes de bières.
De mon côté, je lance les travaux et m‘improvise chef de chantier.

Février 2019, et pourquoi pas faire en plus une Taproom à la Brooklyn attenante aux cuves ?
Carrément ! Mais pas tous seuls, ce n’est pas notre métier, on est brasseurs
et pas restaurateurs. Quitte à apprendre le métier, autant l’apprendre de professionnels ! 

Mars 2019, rencontre avec Martin de Papa Raffaele, passionné de bières crafts (artisanales).
On échange pendant des heures, on se marre et forcément on lui parle de Taproom.
Ça y est après quelques heures, on est certain d’une chose : il faut qu’on fasse
une Taproom avec lui. Avec un jardin dans les Halls de la Filature. Perdus à Saint André ?
Oui, c’est un risque, mais ça a tellement de sens de s’installer dans une vieille usine de fil
pour renouer avec l’histoire. 

Deux semaines plus tard, nous voilà devant à prouver aux organismes,
aides régionales et banques qu’il faut qu’ils nous fassent confiance.
Flippés comme jamais, évidemment. Ils ont entre leur main notre avenir.
Après des dizaines de rdv à pitcher le projet, vient l’heure des retours où on apprend
que la majorité prennent le risque de nous faire confiance. C’est donc un OUI. C’est énorme.
Quelle chance bordel. On va pouvoir vivre de notre passion. 

Ça y est. C’est parti. On peut enfin changer de vie. On a tout. Notre nom. Notre local.
Une belle équipe de brasseur. Et un tueur de la pizza. C’est parti pour un an à cheval
entre les travaux et la recherche de recettes pour arriver avec des vraies bières.
Qu’on a envie de boire. Encore et encore. Et encore. 

La suite au prochain épisode. 

Baptiste 

CHEERS